Le topic des bandes annonces

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Sam 27 Aoû - 16:51

Il manque un topic pour parler cinéma et présenter les bandes annonces de films sortis ou à venir, qui mérite que l'on parle d'eux.

Bien souvent, les bandes annonces sont plus intéressantes que le films car en 2min, la BA condense tout l'intérêt du film, on est nombreux à s'être fait arnaqué par une BA tape à l’œil pour un film qui n'en valait pas la peine.

J'ouvre le bal avec la BA d'un film à venir, Drive, que je trouve bien foutu, que ce soit dans son rythme ou sa photographie, ou bien le choix des musique.

avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Mar 6 Sep - 11:10



The Dark Knight Rise, certainement le film le plus attendu de l'année 2012, tellement le précédent volet révolutionnait le genre du film de super héro.
Très loin des productions marvel grand public, le Dark Knight s'inspirait beaucoup de ses films des années 70, comme "Attaque sur le central 13", où les personnages évoluent dans un univers oppressant et où le danger, la violence est omniprésente et représenter de manière brutale.
Mais la force des Batman de Nolan, c'est leur scénario basé sur la symbolique des choses, l'opposition entre le bien et le mal, le batman est un symbole censé évoquait la peur chez les criminel, c'était plus ou moins le message du premier volet. Dans le 2nd, il y a ce triptyque entre Batman, Gordon et Dent, où, si le batman est un symbole de peur, Dent doit devenir un symbole d'espoir, le chevalier blanc.
Ce qui a fait la force commerciale du 2nd, c'est le personnage du Joker, qui est là pour "casser" ce projet de chevalier blanc, le personnage est là pour apporter un peu de chaos dans cette balance. Son personnage est à part, et à la rigueur, la narration du film pourrait se passer de ses scènes, qui sont souvent "à part". E. Legder campe un personnage dont la folie peut déranger (la scène de la vidéo avec le faux batman) dont le jeu d'acteur a été salué, mais il est plus simple d'impressionner en jouant un fou qu'un modeste père de famille et j'ai toujours trouvé stupide ces gens qui, sortant d'une diffusion en VF, n'ont rien de mieux à dire que le joker est trop bien fait et que l'acteur exceptionnel alors qu'ils l'ont vu doublé en VF. La qualité du jeur d'acteur de Ledger passe avant tout par sa voix et répéter bêtement comme des moutons que le Joker est trop bien témoigne encore à quel point le public est influençable (pour rester polie) Parenthèse faite, le personnage du joker m'a beaucoup fait penser à des personnages des films "House of 1000 corpses" et "The Devil's reject" pour le côté barriolé et dégénéré du personnage.
Ce qui révolutionne le genre du film de super héros dans TDK, c'est qu'il n'en reprend pas les codes, et va plutôt puiser dans les thrillers, l'intro avec l'attaque de la banque m'a beaucoup fait penser à Heat. Cette aspect violent et à la fois mature ou réaliste dans l’approche de l'intrigue fait aussi évoluer le genre, et certains films sortis après, comme Watchmen ou/voir Kick ass reprend aussi beaucoup cela.
Les Frères Nolan mettent un point d'orgue à soigner leur scénario et leur direction d'acteur, la scène de l'emprisonnement du Joker et sa confrontation avec le batman est purement jouissive, cette intelligence froide du Joker, sa façon de manipuler les autres et son élégance dans la gestuelle fait que le prochain volet avec le personnage de Bane va devoir mettre les bouchées doubles pour arriver à assumer son statut de suite de TDK, qui est pour moi, l'un des plus grand film depuis plusieurs année (il n'y a pas eu grand chose dans ce domaine depuis le SDA)
Nolan a acquis ses lettres de noblesse grâce à ce film, il suffit de voir son Inception, certainement mieux foutu au niveau de l'histoire, mais dont la galerie de personnage est en deçà pour se dire qu'il est actuellement, certainement le meilleur réalisateur américain, tout du moins le meilleur de sa génération (et d’ailleurs, ça va me faire plaisir de voir ce que va répondre à cela Jackson et son Hobbit ^^)
avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Khiris le Mar 6 Sep - 20:15

Tiens te voir faire référence à Marvel ça me fait penser que j'ai regardé Thor dans l'avion (ouais heureusement j'ai pas payé pour Very Happy ): c'était affligeant, j'ai vraiment eu du mal à aller au bout lol!
avatar
Khiris
Admin

Messages : 4335
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Mer 7 Sep - 9:56

J'ai vu Thor aussi, surtout pour la curiosité de voir les résultats de la préparation physique de l'acteur, je ne connaissais pas du tout le comic.
C'est réalisé par Kenneth Brannagh, qui est apparemment très inspiré par l'univers de Shakespeare, et je ne sais pas si c'est en partant de ce postulat mais j'ai trouvé la partie sur Asgard, très bien foutu et la relation entre le père et ses fils m'a paru très shakespearienne Very Happy
Par contre, la partie sur la terre est moins intéressante, plus vite baclé, seulement les passages où Thor ne connait pas la manière de vivre des humains est assez drôle.
Si tu as eu du mal à aller jusqu'à la fin, tu n'as pas du voir la séquence d'après le générique qu'il y a dans chaque film Marvel Wink
avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Mar 13 Sep - 12:20



L'acteur jouant Spartacus, dans la saison 1, Andy Whitfield est décédé d'un cancer le 11/09, il était malade depuis 1 an et demi et cela l'avait écarté du tournage de la saison 2.
Je suis assez fan de cette série, j'ai trouvé cet acteur très charismatique dans son rôle de leader de la rébellion.
Quelqu'un qui avait tout pour lui et qui est emporté par la maladie à 39 ans.
avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Elderin le Mar 13 Sep - 20:12

Edel a écrit:...Quelqu'un qui avait tout pour lui et qui est emporté par la maladie à 39 ans.

Tain ! Arrête Edel tu me fais flipper grave Smile
avatar
Elderin
Le diplomate

Messages : 709
Date d'inscription : 13/05/2010
Age : 45
Localisation : Montauban

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Kaithlyn le Mer 14 Sep - 9:54

Elderin a écrit:
Edel a écrit:...Quelqu'un qui avait tout pour lui et qui est emporté par la maladie à 39 ans.

Tain ! Arrête Edel tu me fais flipper grave Smile

Ouf moi j'ai encore 1 an et 1/2 ... ou pas
avatar
Kaithlyn

Messages : 515
Date d'inscription : 26/02/2011
Age : 43
Localisation : Clermont-Ferrand (63)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Mer 14 Sep - 11:31

faut commencer à prendre vos dispositions les gars Laughing
avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Ven 14 Oct - 17:39

Trilogie infernal Affairs

C'est un peu dur de résumer, en terme éloquent, une trilogie de film que l'on adore, car je ne suis pas un grand littéraire et que parfois, il est dur de dire pourquoi l'on aime quelque chose, surtout étant de nature indécise.



(et puis, tout aussi dur de trouver une bande annonce correct, en général, c'est pas gagné pour les films, car les distributeurs préfèrent étalé sous forme de CV les diverses récompense)

Infernal Affairs, premier du nom, est un polar hong-kongais, basé sur un pitch de départ suffisamment original : une taupe de la mafia infiltré chez les flics, Lau et une taupe de la police infiltré dans la mafia, Yan doivent se démasquer mutuellement. Cela vous évoque quelques choses ? Le film Les infiltrés de Scorsese qui est le remake américain d'Infernal Affairs, je pense y revenir plus tard si je ne me perd pas dans mes élucubrations.
Pour se remettre dans le contexte, IA est un film sorti en 2002, depuis la rétrocession, le cinéma hong kongais a perdu ses lettres de noblesse acquises notamment grâce à John Who et Tsui Hark, se perdant dans des comédies purement commerciale (et très niaises) ou des films d'actions chorégraphié à outrance, et se faisant largement dominé par des cinémas émergent comme celui de la Corée du Sud (ah memories of murder Rolling Eyes ) Infernal Affairs est donc une volonté de re gagner ses galons, pour se faire, le film se dote d'un casting hors norme, à l'instar de Heat de M. Mann (dont il peut être très inspiré) IA bénéficie des plus grands noms d'acteurs du moment : on y retrouve les 2 super stars Andy Lau et Tony Leung, mais aussi Anthony Wong et Eric Tsang, ainsi que pas mal d'autres second rôles. Ces noms ne sont pas très connu de notre côté du globe, mais ils le sont dans leur pays. Le film se dote aussi d'une très bonne équipe technique, par exemple, le montage est confié aux fréres Pang, réalisateurs de The eYe et Bangkok Dangerous mais surtout connu pour leur style très énergique dans leur montage, tout ça pour faire un film calibré sur les standards américain (grosse prod, photographie léchée, bonne bande son...) Tout ceci forme un excellent polar, paradoxalement, ce n'est pas cela qui en a fait pour moi un film référence, mais plutôt sur la psychologie/relationnel des personnages.
La police et les triades s'opposent depuis toujours dans une lutte, toute guerre oppose ses soldats et tout les moyens sont bons pour vaincre son ennemi. Malgré le côté pompeux de cette phrase, celle-ci résume assez bien la situation entre les 4 personnages principaux. L'inspecteur Wong et le Boss Sam ont tout deux placés une taupe dans le camps de l'autre, l'inspecteur Yan est infiltré chez Sam, et Lau est infiltré chez l'inspecteur Wong, chacun donnant des informations sur le camps opposés à leur mentor. Ce qui est intéressant, ce qui porte l'histoire, ce sont les 2 personnages de Yan et Lau, tout deux forment les 2 facettes opposées d'une même personnalité, l'un est le bien et l'autre est le mal. Mais comme ces deux éléments sont placés dans l'univers de l'autre, ce manichéisme n'existe plus, et Yan censé être le bien se retrouve perdu dans un monde de violence, au point de ne plus savoir distingué le bien du mal. Et Lau cherche à obtenir sa rédemption en devenant quelqu'un de bien malgré son passé d'homme mauvais. IA utilise beaucoup de détails, notamment le fait d'ouvrir ses films sur une citation boudhiste sur l'enfer. En effet, cette guerre entre la police et la triade symbolise l'enfer, et Yan et Lau, les 2 âmes jetées dans ce tourment par Wong et Sam.
Le film se base énormément sur les rapports entre ses personnages, notamment dans le 2nd, on pourrait comparait ça à des films comme Collision, où les destins de différentes personnes s'entrecroise au gré de l'histoire. L'autre point qui m'a le plus marqué, c'est la richesse des détails, il y en a beaucoup, comme les citations sur le boudhisme (sur l'enfer permanent et le tourment perpétuel qu'il engendre) on se doit de prendre en compte tout ces détails pour apprécier ces films. Par exemple, dans le premier, la scène de l'échange de drogue, on peut penser que Sam ne communique qu'avec Lau alors que le montage peut laisser supposer le contraire. On se retrouve à voir plusieurs fois la même scène et à l’interpréter différemment à chaque fois. Il y a aussi la musique, l'une des premières scènes montrent Yan et Lau côté à côté en train d'écouter une musique, cette musique est reprise comme un fil rouge qui uni la destinée de ces 2 personnages. D'ailleurs, je regrette de ne pas comprendre les paroles. Toutes ces subtilités, Scorsese les a évités, ce qui est bien dommage, pour se concentrer sur la qualité des personnages. En tant qu'Européen, on se sentira plus proches des personnages de Scorsese que de leur homologue chinois qui peuvent nous paraitre un peu "décalé".

(une fausse manip' qui a failli me faire tout perdre, me fait réaliser qu'il est tard et que je finirais plus tard. ben oui, il y a 3 films ^^)
avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Khiris le Ven 14 Oct - 19:58

Edel a écrit: [...] ce manichéisme n'existe plus, [...]

Bingo!
Je le savais que je trouverai du manichéisme! Il est presque plus possible de trouver une critique de film policier sans ce mot là clown

Sinon ça a l'air sympa.
avatar
Khiris
Admin

Messages : 4335
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Khiris le Jeu 17 Nov - 0:53



Dans vos salles le 30 nov. Certains d'entre vous savent combien j'aime cette région du monde. J'admire également l'héroïne du film.
avatar
Khiris
Admin

Messages : 4335
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Jeu 17 Nov - 10:56

un film de luc besson, je pensais qu'il avait arrêté de tourner, au vu de la bande annonce, ça a l'air très académique.

récemment, j'ai vu 2 films coréens, "J'ai vu le diable" et "The man from nowhere"

je poste juste la bande annonce de "The man from nowhere", vu que "j'ai vu le diable" est assez violent comme film



l'histoire est assez proche d'un "Léon" version coréenne, mais qui baigne dans un univers assez violent, (drogue, trafic d'organes, d'enfant) la photographie est assez chiadée même si dans ce domaine, je préfère "a bittersweet life". Il faut croire que les coréens aiment bien le thème de la vengeance (il suffit de voir la trilogie Mister & Lady vengeance & Old boy)
c'est aussi le thème de "j'ai vu le diable" où l'on suit le héro du film dans sa descente en enfers lorsqu'il cherche à se venger, pas vraiment de compromis sur la violence, qui même si elle n'est pas forcément montré, reste très présente.
avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Mar 20 Déc - 23:00

avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Mer 21 Déc - 10:34



et demain Prometheus bounce
avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Khiris le Mer 21 Déc - 20:28

Sympa la bande annonce, en particulier la chanson (qui est entonnée par Aragorn dans le SdA sauf erreur) Smile
Rdv le 14 decembre alors^^
avatar
Khiris
Admin

Messages : 4335
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Khiris le Mer 21 Déc - 22:55

Far over the Misty Mountains cold,
To dungeons deep and caverns old,
The pines were roaring on the heights,
The wind was moaning in the night,
The fire was red, it flaming spread,
The trees like torches blazed with light
avatar
Khiris
Admin

Messages : 4335
Date d'inscription : 03/03/2009
Age : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Irmli le Jeu 22 Déc - 21:07

« Bilbo le Hobbit » sera divisé en deux épisodes. Le premier investira les salles de cinéma vers la fin de 2012. Le deuxième devrait, quant à lui, sortir en 2013. En attendant l’arrivée de ces deux films, les fans peuvent regarder les premières images de l’adaptation, qui débarquera l’année prochaine, sur YouTube.

J'ai été très agréablement surpris ! Vivement !

Irmli

Messages : 20
Date d'inscription : 08/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Ven 23 Déc - 13:20

Comme promis, Prometheus Very Happy



Certainement le film que j'attends le plus pour 2012, devant Le Hobbit et The Dark knight rise.
Après tout, c'est censé être le préquel d'Alien
avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Lun 26 Déc - 17:53

un des films les plus sympas que j'ai vu en 2011



edit : il doit y avoir un soucis avec la fonction youtube
avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Cyann le Lun 26 Déc - 18:06

Evite les liens avec feature=player_embedded& ca marchera mieux Wink. En gros prends le lien du navigateur.

_________________
L'ornithorynque des garrigues à été vaincu par les Eden Eredh
Merci a Kiki Farnum, Leader et Fondateur des Eden Eredh de nous avoir amené la Victoire et aux membres des Eden Eredh qui font honneur à la confrerie (Sans oublier l'animal de compagnie de Guth et Kez, Raggot le hamster, sans qui, tout ceci n'aurait pu être possible)


Copyright Eamlyn
avatar
Cyann

Messages : 4448
Date d'inscription : 28/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Mar 27 Déc - 21:04



il passe en ce moment sur Arte, ce film est magnifique
avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Mar 3 Avr - 12:33





avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Guthrid le Mar 8 Mai - 20:42

J'ai vu la bande-annonce, j'attends de voir, mais ça a l'air sympa. Smile

avatar
Guthrid
Fils d'Eorl
Fils d'Eorl

Messages : 1745
Date d'inscription : 30/05/2009
Age : 37
Localisation : Edoras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Lun 21 Mai - 12:18

avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des bandes annonces

Message  Edel le Lun 4 Juin - 12:55

je repost ici la critique de Prometheus que j'ai laissé sur AC, attention spoiler

" Pour pouvoir parler plus librement du film, je vais mettre le reste en spoiler
Spoiler:
: pour moi, l'un des 3 films les plus attendus de cette année, et ça démarre plutôt mal. J'avais apprécié le teaser et étant amateur de la saga alien, on ne pouvait qu'attendre ce Prometheus, qui ne tient pas tout ses promesses. Déjà avec son précédent film, Robin des bois, Ridley Scott tentait de recycler Gladiator, sans y arriver, ici, il souhaite recycler Alien sans trouver une recette qui marche. Là où alien est une sorte de huit clos angoissant au fin fond de l'espace, prometheus essaye d'être une réflexion sur les origines de la vie et de la création au fin fond de l'espace. Et si dans l'espace d'Alien, personne ne vous entendra crier, dans les salles obscurs de Prometheus, on risque de vous entendre ronfler. En effet, contrairement à ce que laisse penser l'excellent trailer, le rythme de ce film est assez lent et pas très angoissant, même si à un moment, cela s'emballe lors de la scène du médi-pod, le ridicule de cette scène, fait retomber l’angoisse, comme un mauvais soufflet.
Il y a de bonnes idées, comme les décors, tout est magnifiquement bien retranscris et dans un style très propre. Le personnage de David est la pierre angulaire de l’histoire, comme tout bon droïde de la saga Alien, il cultive une certaines ambiguité sur ces motivations et ses réactions. Il est lui-même très inspiré de Lawrence d’Arabie (son film préféré) et Fassbender livre la meilleur composition du casting (tout la gestuelle, les répliques, en font un personnage singulier) Le reste du casting est moins glorieux. On a l’impression que les personnages manque de matière, leurs manques de communication. On peut s’extraire un parasite géant du ventre et ne pas prendre la peine d’en parler à ses compagnons d’infortunes. Défaut que l’on retrouvait déjà dans Lost et qui se justifie par la présence des 2 ex créateur de cette série mythique au commande du scénario. Les défauts inhérents à lost ne s’arrête pas là, les 2 scènaristes ont construit l’histoire du film de la même manière que celui de la série : beaucoup d’énigmes et de mystère qui ne servent qu’à faire diversion devant un final qui semble déjà convenue.
On peut facilement faire beaucoup de reproche sur les incohérences du film, car en l’état, le film risque de ne pas suffir pour trouver toutes les explications. On a une scène d’intro, magnifique mais qui ne fait pas très raccord avec le reste de la théorie du film (cette planète étant le dépôt géant des armes de destruction massive, pour une fois, pas très cachées, de nos gentils créateurs) A moins que le pauvre ingénieur ait été oublié par un départ précipité de ses congénères et se retrouve seul, et décide d’en finir en absorbant la mystèrieuse substance noir (mais pourquoi ne se transforme-t-il pas en un terrible monstre ?) Et quid des peintures, censé être une invitation ? car c’est bien connu, quand on a un stock d’armes, on envoit des cartes postales à tout le monde pour les retrouver plus facilement.
Moi, c’est ce qui me gêne un peu, on nous sert plein d’énigmes et on nous oriente vers une théorie qui, de ce fait, va s’imposer à nous comme étant l’explication de tout ça, alors que tout le reste nous laisser le choix de nos propre explications/théories. Pourquoi faire un scénario très ouvert pour nous enfermer dans un seul et même postulat ?. La substance mystèrieuse noir semble tout aussi être une sorte de révèlateur de notre véritable nature et lui fait prendre forme, une substance permettant de faire évoluer un organisme vers un prochain stade d’évolution. Peut-être qu’en fin de compte, nous sommes nous-même l’évolution de l’ingénieur de la scène d’introduction, suite à son infection par la substance noir ?
Ce qui va gêner surtout, c’est cette énorme ambiguïté sur les origines du film, car comme la théorie de David est de tuer le père, Scott n’a pas été aussi radical quand aux origines de Prometheus. A la base, le film devait être un préquel d’Alien, puis RS a décidé de s’en affranchir, mais la mythologie Alien reste très présente à l’écran (le nom de la planète, Weyland, quasiment toutes les scènes ont l’air d’être inspiré de la saga alien) Il y a tellement de référence que l’on ne sait plus les compter. Cela pertube énormément le spectateur qui ne sait plus où se situer. Rien de ce que l’on voit dans Prometheus ne peut avoir de lien direct avec le 1er Alien car cela se passe sur une planète différente, mais dire qu’il n’y a pas de lien n’est pas aussi simple. Peut-être le préquel du préquel, ou alors un spin-off, à la AvsP ? Personnellement, un préquel, se serait révèler peut-être moins ambitieux mais diablement plus efficace, sans empêcher ces besoins de philosophies sur les origines et la création. Ne pas s’être affranchi totalement de la saga originale fait que l’on se retrouve avec un film hybride qui ne se révèle bon dans aucun des 2 domaines souhaités, rien d’angoissant et trop peu d’invitation à la réflexion - "
avatar
Edel

Messages : 1114
Date d'inscription : 16/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum